Conseiller funéraire

Préparation du diplôme de conseiller funéraire  

 

Le métier de conseiller funéraire

 

Lors d’un décès, le conseiller funéraire est le premier interlocuteur des familles. Salarié des pompes funèbres, il les accompagne à chaque étape clé de l’organisation des obsèques. En véritable coordinateur, il joue un rôle essentiel : démarches administratives, achat des prestations (cercueil, fleurs), déplacement du convoi… Il peut être employé par une collectivité territoriale ou par une entreprise de pompes funèbres. Retrouvez sur la fiche métier conseiller funéraire toutes les informations à savoir.  

mission métier

Les missions

La principale mission d’un conseiller funéraire est d’accompagner les familles endeuillées dans l’accomplissement de toutes les formalités administratives liées au décès et à la préparation des obsèques. Polyvalent, son rôle est de les conseiller et de leur expliquer en détail les différentes étapes des funérailles, selon leurs contraintes matérielles et les volontés du défunt. En plus de son rôle de coordinateur, il occupe une fonction de conseiller commercial en proposant des services et prestations : vente de cercueils ou urnes funéraires, contrats Prévoyance…  

Il joue un rôle central à chaque étape de l’organisation des obsèques : formalités post décès, organisation de la cérémonie civile ou religieuse, déplacements du convoi funéraire, etc.  

profil métier

Profil requis

Après un décès, le conseiller funéraire est souvent la première personne qui reçoit la famille endeuillée lorsqu’elle franchit la porte d’une agence de pompes funèbres. Cette rencontre a lieu dans un contexte particulièrement difficile : douleur liée à un être proche, état de choc, tristesse… En plus de son sens de l’organisation et de ses connaissances sur la réglementation des funérailles, certaines qualités humaines sont indispensables :  

  • Se montrer à l’écoute des besoins du client  
  • Faire preuve de patience, d’empathie et de respect avec les proches du défunt  
  • Être disponible  
  • Discrétion, sang-froid et diplomatie  
  • Etc.  

En raison de la multiplicité de ses tâches, il doit savoir s’adapter à toutes les situations. En tant que pilier pour les familles, il doit faire en sorte qu’elles se sentent en confiance. De plus, il doit savoir gérer le stress en travaillant parfois dans l’urgence et sous la pression pour préparer des obsèques.  

Comment devenir Conseiller(ère) Funéraire

Une formation professionnelle de niveau IV permet d’acquérir les compétences et le savoir-faire à maîtriser pour exercer ce métier.  

 

La formation permettant d’obtenir ce titre comprend une partie théorique et une évaluation pratique. En cours théorique, le conseiller funéraire apprend les règlementations administratives générales, les normes d’hygiène et de sécurité, la législation funéraire, ou encore la psychologie et la sociologie du deuil. Le volet pratique comprend un stage au sein d’une entreprise de pompes funèbres.  

 

Les principales qualités requises pour exercer ce métier sont essentiellement des qualités humaines. En tant que coordinateur, il doit faire preuve de tact, de calme, d’écoute, d’empathie… Il doit aussi connaître parfaitement la législation funéraire. C’est pourquoi la formation de conseiller funéraire mêle à la fois formation théorique et formation pratique sous forme de stage obligatoire dans une agence de pompes funèbres. Lors de cette mise en situation en milieu professionnel, l’apprenant met en pratique les savoirs théoriques et les aptitudes spécifiques qui seront mobilisées pour concevoir et animer une cérémonie civile ou religieuse. 

 

Parcours F propose plusieurs sessions de formation d’une durée de 140 heures de théorie et 140 heures de stage pratique.  

Comment se déroule l’examen pour obtenir le diplôme conseiller funéraire ?  

 
À l’issue de la formation, l’examen au diplôme de conseiller funéraire comprend 3 étapes :  

  • Un examen théorique avec un questionnaire à choix multiple (QCM) qui compte 80 questions. 
  • Un entretien oral de 15 minutes devant un jury de professionnels.   
  • Évaluation du stage obligatoire par le tuteur (avec rapport de stage rédigé par le candidat à l’issue de sa formation)  
  • Attestation de présence délivrée par le Centre certifiant que le candidat a suivi la totalité de la formation  

 

Quel est le salaire d’un conseiller funéraire ?  

 
Le salaire d’un conseiller funéraire en début de carrière est de 1 600 euros bruts/mois. Selon le lieu de travail et la structure, le conseiller funéraire salarié peut très vite évoluer au cours des premières années et atteindre jusqu’à 2 200 euros bruts/mois.