Logo parcours F
Ouvrir le menu

Conseiller funéraire

Le(la) conseiller(ère) funéraire est le(la) premier(ère) interlocuteur(rice) de la famille à la suite d’un décès. Son métier est d’accueillir, de conseiller, d’aider et d’accompagner les proches du défunt dans l’organisation des obsèques, et dans la mise en place des différentes démarches administratives que cela implique. Le(la) conseiller(ère) funéraire est aussi en charge de la vente de l’ensemble des services et produits funéraires.

mission métier

Les missions

Le(la) conseiller(ère) funéraire occupe un poste stratégique. De la qualité de son accueil, de son écoute et de ses conseils dépendra la qualité des services funéraires proposés à la famille.
Un rôle coordonnateur : il(elle) prépare, avec la famille, l’ensemble des opérations pour la bonne conduite des obsèques (transports avant et après mise en bière, soins, admission en chambre funéraire, cérémonie civile ou religieuse, inhumation ou crémation, etc.)
Un rôle commercial : il(elle) doit savoir vendre les prestations, les services et articles funéraires (cercueil, urne, soins de conservation-thanatopraxie, monuments funéraires personnalisés, …)
Un rôle administratif : il(elle) s’occupe de la rédaction des documents nécessaires à l’organisation des obsèques. 

profil métier

Profil requis

Première personne en contact avec les familles endeuillées, le(la) conseiller(ère) funéraire se doit d’être : à l’aise dans les relations humaines, à l’écoute, organisé(e), ferme, patient(e) et empathique. Les proches des défunts vivent une épreuve douloureuse et ont souvent besoin d’être écoutés, voire réconfortés. Cependant, tous les proches ne vivent pas le deuil de la même façon et il est important de s’adapter à chacun d’entre eux. D’autres qualités comme la discrétion, la diplomatie, la disponibilité et le tact sont également conseillées pour effectuer ce métier très relationnel.

Comment devenir Préparation au diplôme de Conseiller Funéraire

Depuis le 1er janvier 2013, l’obtention d’un diplôme dédié est une condition préalable à l’exercice de ce métier. La formation permettant d’obtenir ce titre comprend une partie théorique (140 heures) et une évaluation pratique (140 heures).
Parcours F propose plusieurs sessions de formation, en respectant les obligations légales de contenu.

Ces métiers pourraient aussi vous intéresser