Fossoyeur

Le métier de Fossoyeur

 

Indispensable au bon déroulement des obsèques, le fossoyeur, qu’on appelle aussi croque-mort, est un métier qui couvre un large spectre d’activités. En plus de creuser la fosse qui accueillera un ou plusieurs cercueils, son travail consiste aussi à exhumer les tombes et réduire les caveaux. Lors de l’inhumation, il est chargé d’accompagner et transporter le défunt, de la mise en bière jusqu’à la mise en terre ou la crémation. Il peut être salarié du secteur privé (entreprise de pompes funèbres) ou du secteur public (agent contractuel ou fonctionnaire).

mission métier

Les missions

En plus de creuser les fosses, le fossoyeur joue un rôle clé lors des obsèques. Pendant la cérémonie, il veille à ce que la descente du cercueil dans la fosse se déroule dans les meilleures conditions. Dès l’entrée du cimetière, il est chargé d’accueillir et d’accompagner le cortège afin d’indiquer l’emplacement de la tombe. En moyenne, le fossoyeur gagne 2 425 € brut par mois. Une rémunération qui peut évoluer en fonction de l’entreprise et du niveau d’ancienneté.

Fossoyeur, des tâches multiples et variées :

  • Préparation des cercueils
  • Mise en bière et préparation des défunts
  • Ouverture et fermeture des caveaux
  • Travaux de creusement des tombes
  • Utilisation d’une tractopelle pour creuser une tombe
  • Réduction ou réunion des corps dans un caveau lors d’une exhumation
  • Portage des cercueils
  • Mise en place des articles funéraires (couronnes de fleurs)
  • Conduite des véhicules funéraires
  • Entretien et installation du matériel funéraire
  • Entretien du cimetière
  • Accueil des visiteurs
  • Surveillance du cimetière pour éviter les vols

 

Parmi les opérations les plus courantes réalisées, l’exhumation est probablement l’une des plus difficiles. Cette pratique consiste à manipuler un cadavre (dans un état de décomposition plus ou moins avancé) pour le transporter. Ainsi, le fossoyeur doit être apte à manipuler des cercueils, à les ouvrir et à extraire des restes humains pour augmenter la capacité d’un caveau ou les transférer vers un ossuaire.

 

profil métier

Profil requis

Il est demandé à un porteur-chauffeur-fossoyeur d’être très disponible, car il peut intervenir de jour comme de nuit, aussi bien les week-ends que les jours fériés. Confronté au quotidien aux familles endeuillées, le fossoyeur se doit d’avoir une tenue vestimentaire irréprochable. Il se doit aussi d’avoir un comportement adapté lorsqu’il est en contact avec ces personnes en faisant preuve de calme, de discrétion et d’empathie.

Le fossoyeur travaille essentiellement en équipe. Dans le cadre de son activité, il est amené à porter des charges lourdes. Sous la responsabilité du maître de cérémonie, il est chargé de porter avec 3 autres porteurs le cercueil. Il creuse la fosse qui accueillera le défunt puis la comble. Lors de la mise en bière, il veille à bien positionner le corps du défunt dans le cercueil… Autant de missions qui exigent une certaine aptitude physique. Aussi, il peut conduire un corbillard. De ce fait, le permis B est un prérequis obligatoire pour suivre la formation de fossoyeur. Un croque-mort peut évoluer vers le poste de maître de cérémonie, sous réserve de suivre une formation professionnelle adaptée.

Comment devenir Porteur Chauffeur Fossoyeur

Quelles sont les conditions d’accès pour devenir fossoyeur ? Le métier de fossoyeur ne requiert aucun diplôme. Toutefois, une formation de fossoyeur est nécessaire pour exercer ce métier. Il s’agit d’une formation certifiante de niveau 1 définie par le décret n° 95-653 du 9 mai 1995 correspondant à 16 heures de formation environ pour devenir porteur-chauffeur-fossoyeur. La formation est dispensée par des professionnels du secteur des pompes funèbres. Le programme de la formation théorique comprend plusieurs thématiques :

  • Hygiène, Sécurité et Ergonomie (techniques de portage, mise en bière et manipulation des corps)
  • Psychologie et sociologie du deuil (soutien des familles endeuillées et de leurs proches)
  • Législation et réglementation funéraire (démarches administratives liées aux obsèques)

 

Les méthodes et outils pédagogiques pendant la formation s’appuient sur des projections de présentations, des exercices, des vidéos, mais aussi des QCM et des jeux de rôles.
À l’issue de la formation, une attestation de présence est délivrée par le centre, certifiant que le stagiaire a suivi la formation dans sa totalité.

Ces métiers pourraient aussi vous intéresser