Maître de cérémonie

Préparation au diplôme de Maître de cérémonie

 

Le métier de Maître de cérémonie

 

Relais du conseiller funéraire, le maître ou la maîtresse de cérémonie funéraire est chargé(e) du bon déroulement des obsèques, de la mise en bière, du convoi jusqu’à la crémation ou l’inhumation. Ce(tte) professionnel(le) accompagne la famille du défunt pour l’organisation de la cérémonie funéraire et son animation.

mission métier

Les missions

Le(la) maître(sse) de cérémonie contribue à canaliser les émotions durant la cérémonie et aide chacun à s’exprimer. Interlocuteur(rice) privilégié(e) des familles, il(elle) gère les aspects concrets de la cérémonie (respect des souhaits de la famille, organisation des prises de parole, tenue du registre de condoléances, recueillement, dépôt de fleurs…).
Rendre un dernier hommage réussi au défunt, à son image et en respectant sa mémoire, est une étape cruciale du processus de deuil. Quotidiennement confronté à la peine des personnes endeuillées, le(la) maître(sse) de cérémonie doit pouvoir s’appuyer sur un bon équilibre psychologique et une solide santé mentale. Cette assise émotionnelle permet de prendre du recul par rapport aux événements.

profil métier

Profil requis

La perte d’un proche est une épreuve très pénible sur le plan émotionnel et le plan psychologique. Vivre un deuil constitue un bouleversement profond. Dans ces moments très douloureux et déstabilisants, prendre une décision s’avère très difficile et s’occuper de la gestion des funérailles très compliqué. Pour toutes ces raisons, être entouré de professionnels compétents et à l’écoute est indispensable.

Le métier de maître de cérémonie funéraire requiert des qualités humaines bien spécifiques. Sens de l’écoute et de l’accueil, diplomatie, bienveillance, capacité d’adaptation et de prise de parole en public…Le maître de cérémonie doit conjuguer tous ces talents.

Comment devenir Maître(sse) de cérémonie

Depuis le 1 er janvier 2013, l’obtention d’un diplôme dédié est une condition préalable à l’exercice de ce métier. La formation permettant d’obtenir ce titre comprend une partie théorique et une évaluation pratique. En cours théorique, le(la) futur(e) maître(sse) de cérémonie funéraire apprend les réglementations et aspects inhérents à l’hygiène, la sécurité, la législation, la pratique et les rites funéraires, l’organisation et l’animation de la cérémonie. L’aspect pratique correspond à un stage au sein d’une entreprise de pompes funèbres, d’une régie ou d’une association dédiée.

Parcours F propose plusieurs sessions de formation, d’une durée de 70 heures de théorie et 140 heures de stage pratique et respectant les obligations légales de contenu.

Ces métiers pourraient aussi vous intéresser

Quelles sont les qualités que doit posséder un maître de cérémonie ? 

 

Le rôle du maître de cérémonie funéraire est très différent de celui du maître de cérémonie dans l’événementiel. Le contexte des obsèques dans lequel ce métier est exercé impose de posséder certaines qualités, au-delà des connaissances et compétences acquises. C’est pourquoi la formation de maître de cérémonie associe une formation théorique et une formation pratique, sous la forme d’un stage obligatoire dans une agence de pompes funèbres, une régie ou une association. C’est lors de cette mise en situation qu’il est possible d’appréhender et de développer les aptitudes spécifiques qui seront mobilisées pour l’organisation de cérémonies civiles ou religieuses. 

 

Aisance corporelle et verbale 

Le maître de cérémonie dans les pompes funèbres doit avant tout être capable de prendre la parole en public, qu’il s’agisse de diriger le convoi funéraire ou de prononcer un hommage au défunt lors des obsèques. Au-delà de la maîtrise de la langue française et de son élocution, l’un de ses défis consiste à conjuguer visibilité et discrétion. En effet, le maître de cérémonie doit être facilement identifiable parmi les membres de l’assemblée, tout en restant en retrait lorsque cela est nécessaire. Que ce soit sur le lieu de culte, sur le parking, au crématorium ou au cimetière, le maître de cérémonie utilise les modulations de sa voix. Il guide la famille, les participants, les porteurs, assure le placement de chacun ou invite au recueillement, tantôt avec fermeté, tantôt avec douceur, en s’adaptant à ses différents interlocuteurs. 

 

Sens de l’organisation  

En véritable chef d’orchestre, le maître de cérémonie funéraire veille au bon déroulement des cérémonies, depuis la formation du convoi funéraire jusqu’à la fin des obsèques. Ce rôle nécessite de posséder un grand sens de l’organisation afin de s’assurer que les étapes s’enchaînent sans oubli ni incident. Le maître de cérémonie veille au respect des délais, il doit donc savoir réagir face aux imprévus (retards, absences) et trouver des solutions pour que les funérailles puissent se poursuivre sans anicroche. Enfin, le maître de cérémonie doit avoir le souci du détail et apporter beaucoup de soin dans chacune de ses missions : positionner les fleurs et les souvenirs autour du cercueil, installer les registres de condoléances, placer la famille et le public… 

 

Goût pour le travail en équipe  

Le maître de cérémonie est en contact avec les autres intervenants professionnels du secteur funéraire : le conseiller funéraire, le chauffeur, les porteurs, le fossoyeur. La communication au sein de l’équipe est essentielle, car de la qualité des échanges avec les autres parties prenantes dépend la qualité de la cérémonie. Par exemple, le maître de cérémonie prend le relais du conseiller funéraire auprès des familles endeuillées. Il doit s’assurer de connaître toutes les dispositions convenues entre les proches du défunt et l’agence de pompes funèbres pour des obsèques à la hauteur de leurs attentes.  

 

Comment se déroule l’examen pour obtenir le diplôme de maître de cérémonie ? 

À l’issue de la formation, l’examen au diplôme national de maître de cérémonie comporte 3 volets : 

  • Un examen théorique avec un questionnaire à choix multiple (QCM) ou à réponses courtes, qui compte au minimum 60 questions. 
  • Une épreuve orale d’une vingtaine de minutes devant un jury de professionnels.   
  • Un rapport de stage rédigé par le candidat à l’issue de sa formation pratique et une évaluation par son tuteur. 

 

Quel est le salaire d’un maître de cérémonie ? 

Le salaire d’un maître de cérémonie funéraire se situe autour de 2 000 euros bruts par mois. Un maître de cérémonie débutant démarre avec un salaire au niveau du SMIC, tandis qu’un officiant expérimenté et reconnu et gagner jusqu’à 30 000 euros par an.  

Il est parfois compliqué de trouver un poste de maître de cérémonie à temps plein au sein d’une agence de pompes funèbres. C’est pourquoi il fait souvent partie intégrante de l’équipe des porteurs et chauffeurs, dont il partage certaines missions.